Sélectionner une page

Mes plus belles randos

 

Jean-Claude

Jean-Claude

J’ai pu apprécier la diversité des chemins de rando qu’offre ce territoire en plein cœur du département des Hautes-Pyrénées…

Des randonnées “faciles”

Cet été, j’ai choisi la randonnée dans les Pyrénées. Plus particulièrement dans le secteur de Bagnères de Bigorre, de la vallée de Campan et du Pic du Midi de Bigorre. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts…En fonction de mes envies, de ma forme physique ou du temps dont je disposais le choix était grand.
Dans le cadre des randonnées ou balades « faciles », c’est-à-dire avec un dénivelé de moins de 400m, j’ai apprécié la Vierge du Bédat qui domine et protège la ville de Bagnères de Bigorre, ses nombreux sentiers et les fontaines qui jalonnent son massif.

Les 2 boucles dans la vallée de Lesponne, « entre cascade et torrent » et « le tour de Serris » m’ont permis de découvrir les charmes des granges et du pastoralisme, dans un secteur authentique et préservé.

Point de vue à couper le souffle

Que dire du Plo Del Naou ou du lac d’Arrou… La première randonnée, à partir du col d’Aspin, offre un point de vue à couper le souffle, sur les massifs de l’Arbizon, du Pic du Midi, et de la vallée d’Aure, en même temps qu’elle surplombe le lac de Payolle.

La seconde m’a fait apprécier l’environnement sauvage de la Hourquette d’Ancizan. J’ai marché au milieu des troupeaux, de vaches et de chevaux en liberté, avant de me retrouver nez à nez, près du petit lac d’Arrou, avec une marmotte qui avait l’air de me souhaiter la bienvenue !

Après ces délicieuses mises en jambes, à moi les lacs !

Il faut dire que dans ce secteur des hautes Pyrénées, dans un rayon de moins de 20km, une multitude de randonnées s’offre à mon envie de crapahuter, avec pour objectif la découverte de lacs aussi différents que remarquables. J’ai adoré le lac d’Aygue- Rouye, niché au sein de pelouses accueillantes, ou celui de Montarrouye. Nous évoluons au milieu des troupeaux et loin de la foule à partir du courtaou des Esclozes.

J’ai sué dans la courte mais rude montée vers les eaux turquoise du lac de Peyrelade, et son cirque glaciaire aux hautes murailles. Et j’ai bien sûr admiré le lac Bleu, véritable joyau pyrénéen, sa profondeur et ses teintes qui se déclinent avec la course du soleil. Ensuite nous basculons vers le lac d’Ourrec, où randonneurs et pêcheurs semblaient s’être donné rendez-vous dans un cadre où l’eau et la sérénité sont présentes partout…

©Laurent Gahery

Un panorama époustouflant

Pour finir cette semaine de randonnées, j’hésitais entre 2 sommets qui dominent ce territoire de randonnées aux multiples facettes : Le pic du Montaigu ou le Pic du Midi ? Mon hésitation fut de courte durée ; j’ai fait les 2 ! (Pour être honnête, j’ai grimpé le Pic du Midi en téléphérique…)

Je n’ai pas regretté mon choix, le Pic du Montaigu, c’est la sensation de la haute montagne à une altitude (relativement) modeste, 2339m. Une montée régulière, 1300m de dénivellé , et les 100 derniers mètres sur une crête facile mais aérienne, avec un panorama époustouflant !!!
A moi l’Arbizon, le Pic du Midi, le Néouvielle, le Cabaliros ou le Pibeste…..Autant de sommets que j’espère pouvoir découvrir lors de mes prochaines randonnées dans ces magnifiques Hautes Pyrénées !!!

M
Aller au contenu principal